Activités

Les activités des cabinets de conseil sont assez larges. On les sépare le plus souvent en fonction de la nature de leurs interventions, même si, dans les faits les différences ne sont pas toujours si marquées qu’on le présente.
Le conseil en stratégie représente l’archétype du conseil, il est souvent considéré comme le plus prestigieux. Ces cabinets interviennent pour dimensionner un marché, valider une stratégie, préparer une fusion ou un rachat. Il s’agit le plus souvent de missions assez courtes, souvent « en chambre » et assez analytique.
Plus proche du processus, certains cabinets se présentent comme des conseils en « stratégie opérationnelle ». La stratégie étant établie (par leurs confrères présentés précédemment ou par la direction d’entreprise), il s’agit ensuite de la décliner opérationnellement dans l’entreprise. Il s’agit de missions plus longues pendant lesquelles le cabinet de conseil accompagne l’entreprise dans son projet de transformation.
Globalement, il s’agit de la typologie d’interventions couverte par les cabinets de conseil en organisation et en management. On retrouve des missions de pilotage de la performance ou d’efficacité opérationnelle. Il s’agit le plus souvent de cartographier les activités, identifier les gisements d’amélioration en identifiant les points de contention éventuels. Les méthodologies sont variées : on peut mobiliser des benchmarks externes (souvent décriés par les équipes parce que « comparaison n’est pas raison » et qu’on néglige les spécificités de l’entreprise). Le « benchmark interne » est plus facilement acceptable : on mesure la productivité des différentes équipes concernées par le périmètre et on compare les écarts pour identifier les meilleures pratiques.
Plus globalement, les cabinets de conseil en management sont les « généralistes » du conseil. Ils interviennent pour accompagner les entreprises et les administrations dans leurs projets de transformation. Ils interviennent principalement dans le diagnostic d’organisation (on partage un diagnostic puis le cabinet propose un plan d’amélioration qu’il déploie). Parmi les compétences clés, on compte la conduite du changement qui consiste à mesurer les impacts d’un projet sur une organisation pour les réduire et faciliter l’intégration. A noter que la plupart des projets de transformation comportent une part de système d’information, c’est la raison pour laquelle de nombreux cabinets de conseil interviennent dans des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Il s’agit là d’un point d’attention important pour le jeune candidat au cabinet de conseil. Alors qu’il est d’abord attiré par la dimension stratégique des cabinets, une part très importante du chiffre d’affaires repose sur leur implication dans l’intégration de nouveaux systèmes d’information. Si chacune des activités évoquées comportent leurs spécificités et leurs attraits, il faut bien valider les typologies d’intervention au risque de devoir faire face à quelques déceptions.

L’autre manière d’approcher le fonctionnement des cabinets de conseil et de les aborder selon une approche sectorielle : RH, Achats, Finance, Supply Chain…